Partager
Version imprimable

Current Size: 100%

Conseillers des minorités

Groupe « Moëlan, une ambition commune »

Un été atone et une rentrée poussive.

 

Malgré une fréquentation touristique forte, l’été a été sans mouvement sur notre commune. Certes la crise sanitaire n’a pas facilité les choses mais une plus grande implication et un volontarisme plus affirmé de nos élus auraient sans doute permis d’offrir aux moëlanaises et moëlanais ainsi qu’à nos visiteurs davantage de prestations. D’autres communes ont réussi à le faire. Les lieux animés étaient rares et le bourg d’une grande tristesse le soir venu. Une fois cette crise terminée, il faudra d’ailleurs se poser la question suivante et y apporter des réponses claires et le cas échéant mettre en place un plan d’action : commune touristique, quelles prestations voulons-nous offrir à nos visiteurs ? Des animations bien sûr mais d’autres sujets devront être traités comme : l’accueil des plaisanciers de passage dans nos ports, le stationnement à proximité immédiate des plages - peindre des bandes jaunes sur la route interdisant le stationnement pour raisons de sécurité et laisser des dizaines de voitures y stationner plusieurs heures n’est pas acceptable, les services offerts, etc.

La rentrée a eu lieu. Nous sommes la dernière semaine du mois de septembre et pourtant la vie municipale tarde à reprendre son souffle, un souffle dynamique indispensable au développement de notre commune. Un conseil municipal est programmé le 29 septembre, nous espérons que l’ordre du jour sera riche avec des sujets porteurs d’espoir car après plus d’un an de mandat aucun projet majeur ne nous a été présenté, aucune vision du Moëlan de demain ne nous a été proposée. Nous regrettons que la municipalité se contente d’une orientation sociale, certes nécessaire, et d’une gestion des affaires courantes sans grand dynamisme. Une classe a été fermée à l’école du bourg conséquence d’une baisse significative et inquiétante des effectifs sur cinq ans, mais on a préféré ne pas en parler et communiquer sur l’obtention bienvenue d’un demi-poste à l’école de Kermoulin.

Les moëlanaises et les moëlanais attendent des informations sur de nombreux sujets : la démolition de l’école des sœurs à Kergroës, pourquoi n’a-t-elle pas encore eu lieu ? La solution de carénage retenue au port du Bélon, l’implantation du futur jardin partagé, les friches littorales, etc. La municipalité devra informer ses concitoyens. L’évolution positive de la crise sanitaire permettra de le faire sans attendre des mois.

Le 25 novembre 2021 aura lieu la journée pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, nous espérons que l’action de la municipalité ce jour-là et autour de cette date sera significative et à la hauteur de l’enjeu (sensibilisation et mobilisation). Rappelons que la lutte contre les féminicides a été désignée en 2018 par le président de la République grande cause nationale.  Nous avons, à plusieurs reprises depuis le printemps, proposé à madame La maire et son adjointe en charge de l’action sociale, de lancer conjointement une opération « sac à baguette illustré d’un violentomètre » afin de participer à cette lutte mais notre offre a à chaque fois été refusée.

Enfin, nous formulons le vœu que la communication soit désormais une préoccupation permanente et forte de la majorité municipale avec enfin l’envie de partager, d’échanger et de collaborer car depuis un an ce n’est absolument pas le cas. Élus, nous apprenons les sujets le plus souvent par la presse locale et les moëlanaises et les moëlanais ne sont tout simplement pas informés des projets étudiés ou lancés pour leur commune.

Phillipe GUYVARC'H, Josée Guigourez, Christophe Rivallain, Patrick Defossez, Brigitte Offret

Groupe « Moëlan Notre Commune »

Pour des raisons personnelles, notre élu, Pascal Bourc'his, a présenté sa démission de son poste de conseiller municipal. Il sera remplacée par une femme, dans le respect des règles établies.

Ce changement ne modifiera en rien à notre mode de fonctionnement : il restera collégial, notre représentante se faisant chaque fois la porte-parole de décisions prises collectivement, après avoir travaillé sur les thèmes abordés en commission et amenant à prise de position.

Nous resterons vigilants sur tous les sujets qui touchent la commune, le bien être de ses habitants, le social, la protection de notre environnement ... Nous serons aussi attentifs à tout ce qui concerne la communauté de commune qui a un rôle de plus en plus important dans de nombreux domaines qui impactent les municipalités qui la constituent.

Nous continuerons donc à faire entendre les voix de celles et ceux qui nous ont soutenus.

Nathalie GUYENNET