Partager
Version imprimableSend by email

Current Size: 100%

Ses ports

Port du Bélon

Depuis la baie de Kerfany, le port du Bélon se découvre après avoir pénétré dans la rivière ostréicole du Bélon, berceau de l’huître plate « la Belon ». La rivière s’écoule entre des rives remarquables que de nombreux peintres ont immortalisées. C’est un excellent abri pour les bateaux et on y trouve tous les services à proximité. Chaque jour à l’arrivée des bateaux de pêche, une vente des produits de la mer est organisée sur l’étal du port. De nombreuses activités se pratiquent, de la pêche côtière à l’élevage d’huîtres plates et creuses en passant par la découverte en bateau du Bélon et de l’Aven.

 

Port de Brigneau

Protégé derrière son môle, le port de Brigneau a accueilli de nombreux sardiniers jusque dans les années 70. Ils alimentaient les conserveries de la région, le conservatoire du littoral a rénové la façade de celle qui était à l’entrée du port. Une activité de pêche côtière subsiste et vend les poissons chaque jour sur le quai. La plaisance occupe aujourd’hui l’essentiel des mouillages, c’est le point de départ pour de nombreuses navigations ou promenades sur la côte.

 

 

 

 

Port de Merrien

A l’abri des caprices de l’océan, le port de Merrien se cache derrière une pointe de lande et de bois surmonté d’une construction en pierre de taille « la maison des douaniers». Dans le port, on élève et vend des huîtres et des coquillages, les visiteurs découvrent un petit port de caractère, calme et reposant. Jean Merrien, écrivain local a choisi ce nom pour publier ses œuvres, il y décrit la beauté et la magie de ce lieu.

 

 

 

 

 

Documents administratifs


gwen a dhu